Bien dormir c’est mieux vivre au quotidien

Le sommeil joue un rôle essentiel sur le bon fonctionnement de notre organisme. Alors que l’étude du sommeil est une science jeune, nous savons qu’un bon sommeil est très couramment un gage de bonne santé et de longévité. Il permet aux enfants de grandir notamment grâce à la sécrétion des hormones de croissance mais aussi de stimuler les défenses immunitaires, de régénérer les tissus, de récupérer physiquement et psychiquement.

Il est donc évident que quiconque veut vivre longtemps et en bonne santé, doit commencer par bien dormir avec un sommeil régulier et de qualité. L’hygiène de sommeil est tout aussi importante que la bonne alimentation et l’activité physique pour celles et ceux qui souhaitent une vie saine.

Comprendre le sommeil et son rôle essentiel sur l’organisme pour mieux l’appréhender

Pour ceux et celles qui souhaitent améliorer la qualité de leur sommeil, il convient, en premier lieu, de bien comprendre son rôle sur le bon fonctionnement de l’organisme et ses mécanismes. Ce chapitre, vous permettra d’aborder les cycles du sommeil mais aussi de comprendre l’évolution de ce dernier selon l’âge pour mieux l’appréhender au quotidien.

Le sommeil occupe environ un tiers de notre temps. A 60 ans, nous avons passé l’équivalent de 20 ans à dormir. Perte de temps ou nécessité ?

Le sommeil est primordial pour notre santé. Dès le début de la vie, il favorise la croissance de l’enfant et le développement de son cerveau. Aussi, tout au long de notre existence, il nous accompagne notamment pour assurer un rôle de récupération physique et psychique.

Afin de mieux comprendre le sommeil, il faut savoir qu’il est composé de deux cycles essentiels : le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Chaque type de sommeil a sa spécificité.

La structure du sommeil évolue avec l’âge. Ainsi, le sommeil de l’enfant ne sera pas le même que celui de la personne âgée. L’enfant passera notamment davantage de temps que l’adulte en phase de sommeil paradoxal pour satisfaire le besoin de maturation du système nerveux.

Rôle du sommeil

Le sommeil et ses rôles indispensables pour l’organisme

On entend communément parler de « sommeil réparateur » mais que se cache-t-il derrière ? Quelles sont les différentes facettes cachées du sommeil et quels sont ses différents rôles dans l’organisme ?

En réalité, le sommeil a de multiples effets sur le fonctionnement de notre corps. Alors que certaines fonctions de l’organisme ralentissent leur activité (rythme respiratoire – tension artérielle – activité motrice), d’autres fonctions sont favorisées par le sommeil.

Depuis quelques années, nous commençons à entrevoir les fonctions incroyables du sommeil. La chronobiologie, en ce sens nous a beaucoup apporté. Nous savons que sous l’impulsion de notre horloge biologique ou devrions-nous dire des différentes horloges, il joue un rôle essentiel pour notre santé au quotidien mais aussi à long terme en lutant contre le vieillissement et la réparation cellulaire.

A chaque âge le sommeil aura ses spécificités.

Pendant l’enfant il sollicitera les hormones de croissances mais aussi la maturation cérébrale avec une durée de sommeil paradoxal plus longue pour mieux apprendre, trier et mémoriser.
A tout âge il maintiendra et contrôlera le bon fonctionnement de notre système immunitaire. Bien dormir permettra également d’améliorer l’humeur mais également d’accroître la vigilance.
Découvrez ci-dessous les nombreux rôles du sommeil.

En réalité, le sommeil a de multiples effets sur le fonctionnement de notre corps. Alors que certaines fonctions de l’organisme ralentissent leur activité (rythme respiratoire – tension artérielle – activité motrice), d’autres fonctions sont favorisées par le sommeil.
A chaque âge, son sommeil !

La durée du sommeil est variable d’une part en fonction de l’âge et de façon plus générale en fonction de chaque personne. Le temps de sommeil diminue avec l’âge.
Ainsi un bébé dort environ 16 à 19 heures à la naissance alors que le besoin de sommeil d’un jeune adulte sera d’environ 8 heures.

Les personnes âgées quant à elles se satisferont de 7 heures de sommeil en moyenne.
Au-delà de la durée, d’autres caractéristiques du sommeil diffèrent en fonction de l’âge (temps d’endormissement – proportion du temps sommeil léger/ sommeil lent profond). Pour exemple, la période d’endormissement va augmenter vers l’âge de 50 ans.

Ainsi, au fil du temps, chaque personne devra adapter ses comportements en fonction des nouvelles exigences et réalités liées à la structure de son sommeil. Parallèlement à ces différences liées à l’âge, il est important de rappeler qu’il n’existe pas une durée de sommeil idéale et universelle à un âge donné. Il existe différents type de dormeurs, petits, moyens et gros dormeurs.
C’est à chacun de trouver son rythme en fonction de ses besoins. Le plus important est de préserver une certaine régularité vis-à-vis de son propre rythme

Source: sommeil.org